L’entretien d’embauche est une étape clé qui génère bien souvent un stress conséquent. Or à trop forte dose, celui-ci peut avoir un impact négatif sur votre aisance à l’oral et votre performance le jour J. Il est donc essentiel d’apprendre à le gérer pendant la préparation de votre entretien.

Tics nerveux, mains moites, tremblements... Il est parfois très difficile de contrôler son stress face à un recruteur en entretien d’embauche. Pourtant, votre capacité à garder votre sang-froid est une qualité souvent valorisée par les employeurs.

Heureusement, même pour les plus émotifs d’entre nous, il existe des techniques qui permettent de contrôler les manifestations du stress. En pratiquant régulièrement ces exercices pendant votre préparation, vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté le jour J. Voici donc nos 5 conseils pour mieux gérer votre stress en entretien d’embauche.

 

1)   préparez bien les premières minutes de l’entretien 

En général, les instants de stress les plus pénibles durent 3 minutes au début de l’entretien d’embauche. Après cela, votre concentration aura raison du trac et vous serez davantage maître de vous-même. Ce constat doit donc vous pousser à accorder une attention particulière aux premières minutes de votre entretien d’embauche.

Les premières questions des employeurs sont celles où ils vous demandent de vous présenter brièvement. Misez donc sur ces questions récurrentes pendant la préparation de votre entretien afin d’être capable de dérouler les aspects fondamentaux de votre parcours et de votre personnalité. 

Certaines questions pièges classiques sont également très prisées par les employeurs, comme celles où ces derniers vous demandent d’analyser un échec passé. En outre, les recruteurs n’hésiteront pas à vous interroger sur vos lacunes ou à relever des failles dans votre parcours. Veillez donc à préparer sérieusement ces points sensibles en amont, pour ne pas vous emmêler les pinceaux le jour J.

2)   Essayez plusieurs techniques de relaxation

Il existe plusieurs exercices de relaxation qui vous permettront de réduire votre stress avant l’entretien d’embauche. 

Le premier est basé sur la respiration. Si la pression est trop importante, asseyez-vous le dos droit et inspirez en gonflant votre abdomen. Fermez-les yeux si besoin et concentrez-vous sur le va et vient de l’air à travers votre ventre et vos poumons.

Une autre technique repose sur le point d’ancrage dans le sol. Tenez-vous debout, fermez les yeux et imaginez que vos pieds prennent racine dans la terre, à une très grande profondeur. Imaginez également un flux d’énergie traversant le haut de votre corps, et venant rejoindre vos racines au milieu de votre ventre. 

Ces techniques ne sont pas des remèdes miracle, mais elles vous permettront de vous apaiser si les manifestations du stress deviennent trop importantes.

 

3)   Reposez-vous la veille 

C’est un conseil que l’on donne souvent aux étudiant présentant un concours. Rien de sert de travailler avec acharnement la veille de l’échéance. Ces efforts supplémentaires pourraient même s’avérer contre-productifs et augmenter votre état de stress. 

Essayez au contraire de lâcher-prise et d’effectuer des activités relaxantes pour vous changer les idées, comme voir un film ou passer du temps avec des amis. Il est également conseillé de faire du sport la veille du jour J, afin de calmer votre esprit et vous réaligner avec votre corps.

 

4)   Autorisez-vous à avoir le trac 

Essayez de ne pas trop focaliser votre attention sur les symptômes du stress. En effet, il est normal d’avoir le trac avant un entretien d’embauche, et une part non négligeable de votre malaise est souvent due à l’importance que vous accordez aux sensations d’angoisse. 

Ainsi, selon une récente étude, résumée dans cette conférence Ted Talk (Lien ici), les conséquences du stress sont beaucoup plus néfastes chez les personnes croyant dur comme fer que l’angoisse est mauvaise pour leur santé. Cette expérience montre donc l’importance du mental dans la gestion de l’angoisse. Si vous considérez simplement celui-ci comme une réponse normale de votre corps à une expérience difficile, sans y accorder trop d’importance, vous saurez donc beaucoup mieux la gérer.

 

5)   Effectuez plusieurs entretiens blancs

Mais le moyen le plus efficace pour réduire son stress le jour J reste de s’entraîner en conditions réelles à plusieurs reprises avant l’échéance. Pour cela, la meilleure option reste de se confronter régulièrement à des professionnels de l’entretien, afin de recueillir un feedback constructif et s’habituer à la pression générée par l’exercice. Découvrez les modules de coaching pour les entretiens d’embauche animés par des experts reconnus et pluridisciplinaires sur www.yapuka.org.