Que ce soit lors d’un salon, d’un afterwork ou d’une réception, le networking est aujourd’hui devenu un point de passage essentiel, à la fois pour les salariés, les indépendants et les entrepreneurs. Mais pour faire la différence lors de ces événements, il faut adopter l’attitude adéquate, et cela implique de passer par une phase de préparation solide en amont.

Les événements networking représentent des opportunités intéressantes pour rencontrer des personnes qui pourront vous aider dans votre parcours professionnel. Mais pour nouer un lien solide, il faut être capable d’adopter la bonne attitude lorsque vous vous adresserez à elles, tout en gardant le contact à la suite de l’événement.

Cela demande une certaine rigueur et une préparation sérieuse en amont, afin de faire la meilleure impression possible face à vos interlocuteurs le jour J, et au-delà. Voici donc nos conseils pour bien se vendre lors d’un événement networking.

 

1)   Construisez un pitch rapide et efficace pour vous présenter

Pour tirer le meilleur parti des événements networking, il faut savoir bien parler de vous. Si certains sont naturellement doués dans l’art du story-telling, qu’ils pratiquent avec aisance et spontanéité, c’est loin d’être le cas de tout le monde. Si vous ne faites pas partie de cette première catégorie, nous vous conseillons donc vivement de préparer un petit pitch, à travers lequel vous pouvez vous présenter vous-même ou votre projet.

Veillez toutefois à être le plus concis et efficace possible, car dans de tels environnements, il faut être en mesure de convaincre et captiver votre interlocuteur en peu de temps. En préparant votre pitch à l’avance, vous atténuerez également le stress lié à la prise de parole et vous serez en mesure d’entrer dans le vif du sujet plus rapidement.

Pour autant, ne négligez pas votre capacité d’écoute. En effet, il ne suffit pas d’être brillant dans votre présentation pour créer un lien avec vos interlocuteurs. C’est également en leur accordant votre attention que vous leur donnerez envie de communiquer avec vous et d’échanger.

 

2)   Travaillez votre communication orale et non-verbale

On sait aujourd’hui qu’à peu près 93% de la communication s’effectue d’abord par le langage du corps et le ton de la voix, et les 7% restants par les mots. Cela montre la nécessité d’accorder une attention particulière à votre communication non-verbale.

Il faut toutefois garder en tête que le networking est un exercice beaucoup moins formel que l’entretien, ce qui ne le rend pas pour autant plus facile. Pour faire la meilleure impression auprès de vos interlocuteurs, il faut ainsi incarner un subtil mélange entre le sérieux professionnel et le fait d’être à l’aise, ce qui est loin d’être évident. 

Pour y parvenir, veillez à bien travailler votre contact visuel, en soutenant bien le regard de vos interlocuteurs. En outre, n’oubliez pas de sourire et de montrer des gestes d’empathie envers la personne qui vous fait face. Enfin, concentrez-vous sur votre posture, en vous tenant bien droit en toutes circonstances. En alignant votre colonne vertébrale et en gardant les épaules ouvertes, vous respirerez mieux et votre voix portera davantage. Vous donnerez ainsi une impression de confiance et de solidité qui rassurera votre interlocuteur et lui donnera envie de vous connaître davantage.

Last but not least, adaptez-vous bien aux codes de l’événement, que ce soit en termes de tenue vestimentaire ou d’attitude. En effet, il faudra à s’habiller de façon plus élégante pour un cocktail par rapport à un afterwork dans un bar. Le secteur d’activité constitue également un autre critère : une tenue et un comportement plus décontracté seront de mise lors d’un événement centré sur les start-up, tandis que le costume et une approche plus formelle seront requises à un événement dans un domaine comme la banque ou le luxe.

 

3)   Privilégiez la qualité à la quantité 

Lors d’un événement networking, il vaut mieux cibler les personnes qui vous intéressent le plus plutôt que de dissiper vos forces en essayant de rencontrer le plus de monde possible. Pour cela, vous pouvez par exemple vous renseigner en amont de l’événement pour repérer les profils dont vous aurez le plus besoin, ou poser les bonnes questions pour les identifier le jour J.

Pendant votre interaction avec la ou les personnes que vous avez choisie(s), veillez également à poser des questions qui vous permettront de recueillir des informations intéressantes sur elles. Cela vous permettra de les relancer en évoquant ces points. Vous ferez ainsi une meilleure impression en leur montrant que votre faculté d’écoute est à la hauteur de vos qualités de présentation.

 

4)   Veillez à bien maintenir le contact au-delà de l’événement

L’événement doit constituer le premier pallier seulement de votre stratégie de networking. Après avoir noué une relation, il faut en effet l’entretenir, et c’est là que commence une phase plus difficile. Cela demande en effet une certaine assiduité pour tenir à jour son carnet d’adresse.

Pour garder le contact avec ces relations, n’hésitez pas à les inviter à d’autres événements, et à les remercier de leurs invitations par mail. En outre, vous pouvez les ajouter sur des réseaux sociaux comme LinkedIn pour continuer d’interagir sur d’autres plateformes. 

Mais le meilleur moyen de se préparer à un événement networking reste de se confronter régulièrement à des professionnels en amont, pour recueillir un feedback constructif et s’habituer à la pression générée par l’exercice. Découvrez les modules de coaching pour les entretiens d’embauche animés par des experts reconnus et pluridisciplinaires sur www.yapuka.org.