Les 5 secrets pour réussir votre entretien de stage

Très similaire à l’entretien d’embauche, l’entretien de stage diffère pourtant de celui-ci dans la mesure où vous pourrez moins vous appuyer sur vos expériences professionnelles passées. Il est donc d’autant plus nécessaire de s’investir avec sérieux dans la préparation de votre interview.

Les recruteurs sont-ils plus indulgents face à un candidat pour un stage ? Oui, en partie. Pour autant, l’entretien de stage reste un exercice intense et exigeant, qui ressemble en tout point à un entretien d’embauche classique. 

Il convient donc de s’investir avec sérieux dans la préparation de l’entretien, d’autant plus s’il s’agit de votre première véritable expérience professionnelle. Voici les 5 secrets qui vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté face à votre futur employeur.

 

1)   Puisez dans vos expériences étudiantes pour justifier vos atouts 

Les recruteurs savent bien que l’expérience n’est pas le premier atout d’un étudiant en recherche de stage. Pour autant, vous devrez être capable d’évoquer naturellement les points forts de votre parcours pour illustrer vos qualités. 

Pour cela, n’hésitez pas à raconter vos expériences associatives les plus constructives pendant votre vie étudiante. Vous pouvez également discuter de vos projets annexes, en rapport avec vos passions, qui vous aident à cultiver des qualités dont vous aurez besoin dans le monde de l’entreprise.

Par exemple, l’organisation d’un voyage humanitaire ou la création d’un blog musical sont de bons exemples de projets que vous pouvez mentionner au cours de l’entretien, pour justifier vos atouts. Veillez simplement à bien préparer votre discours sur ces projets pendant votre préparation à l’entretien pour être le plus clair, efficace et cohérent le jour j.

 

2)   Préparez vos réponses aux questions les plus classiques 

Les questions les plus classiques posées en entretien de stage sont très similaires à celles des entretiens d’embauches. En outre, ces questions diffèrent très peu d’une entreprise à une autre. Il est donc nécessaire de préparer des éléments de réponse en amont, pendant votre préparation à l’entretien.

Parmi les questions les plus classiques posées en entretien de stage, on peut citer :

  • Pourquoi postulez-vous dans notre entreprise ?
  • Quels sont vos plus grands défauts et qualités ?
  • Parlez-nous d’une expérience dont vous êtes fier.
  • Parlez-moi de vous.

Il faut également noter que les questions concernant vos points faibles sont particulièrement délicates. En effet, il faut que vous y répondiez avec honnêteté, tout en rebondissant sur un point positif qui vous permet de surmonter ces faiblesses.

Certaines questions piège sont également posées le plus souvent à de futurs stagiaires, comme le fait de savoir où vous vous voyez dans 5 ou 10 ans. Les recruteurs savent très bien qu’il est difficile de se projeter sur une aussi longue période lorsque vous êtes encore étudiant ou fraîchement diplômé. Ils attendent donc simplement que vous définissiez les grandes lignes d’un parcours en cohérence avec vos expériences et vos motivations professionnelles.

 

3)   Misez sur votre spontanéité et votre attitude

Les recruteurs savent pertinemment qu’un candidat pour un stage n’a pas encore une grande expérience à revendiquer sur son CV. Vous serez donc davantage jugé pour votre « savoir-être » et votre maturité. En effet, pour vos futurs employeurs, il s’agit de facteurs déterminants qui leur permettront de savoir si vous saurez vous adapter au monde de l’entreprise.

Veillez donc à travailler sur votre attitude, notamment en réduisant au maximum vos tics nerveux pour paraître le plus calme et serein possible. La diction est également un élément important : pensez à parler ni trop vite ni trop lentement et gardez un ton assertif et énergique.

Pour ce qui est de l’habillement, il n’y a pas de règle stricte en la matière. Il faut simplement s’adapter aux codes du secteur dans lequel vous vous présentez. Pour cela, n’hésitez pas à discuter avec des camarades ayant déjà passé des entretiens ou avec des connaissances travaillant dans ce secteur.

 

4)   Renseignez-vous bien sur l’entreprise 

Ce point est d’autant plus important qu’en tant que stagiaire, vous postulez davantage pour découvrir un secteur ou un métier que pour apporter votre expérience à une société. Veillez donc à montrer un intérêt redoublé pour l’entreprise dans laquelle vous postulez.

Pour cela, n’hésitez pas à faire des fiches sur les grandes caractéristiques de la société, comme sa culture, ses grands indicateurs économiques, ses clients principaux et son organigramme.

 

5)   N’hésitez pas à poser des questions au recruteur 

Faire preuve de curiosité sera toujours valorisé pendant votre entretien de stage. Bien sûr, il ne faut pas paraître trop naïf en posant des questions évidentes. Toutefois, n’hésitez pas à interroger votre interlocuteur sur certains aspects du poste pour lequel vous postulez, ou encore sur l’entreprise elle-même.

Cela vous permettra également d’initier une conversation plus informelle en fin d’interview, pendant laquelle vous pourrez également marquer des points face à votre futur employeur.

L’entretien de stage est donc un exercice périlleux et exigeant, surtout lorsqu’il s’agit du premier. Pour mettre toutes les chances de votre côté pendant votre préparation, il est donc nécessaire de suivre une méthodologie rigoureuse et de se confronter régulièrement à des professionnels. Découvrez les modules de coaching pour les entretiens animés par des experts reconnus et pluridisciplinaires sur www.yapuka.org.