Langues, loisirs et passions, marquez la différence ! 

Au moment de la lecture du votre CV, votre futur employeur va en premier lieu étudier vos acquis scolaires et professionnels antérieurs. Mais ce qui peut vous différencier des autres candidats ne figure pas nécessairement dans ces catégories. En effet, il est primordial de ne pas négliger le « bas de son CV », à savoir toutes les compétences, activités, expériences passées et loisirs qui définissent votre personnalité et votre parcours. Voici 5 idées de Yapuka qui vous fourniront de la valeur ajoutée et de la singularité et qui donneront envie à votre interlocuteur d’en savoir plus sur vous, voire de remporter la mise !

1.   Vos compétences extra-professionnelles

Il est possible que vous ayez développé au cours de votre vie certaines capacités qui peuvent représenter un atout lors de votre activité professionnelle. Elles peuvent concerner de nombreux domaines, tels que l’informatique ou la retouche photos. Ici peuvent être également mentionnées les diverses langues que vous maîtrisez.

Conseil pratique : soyez précis lorsque vous évoquez ces compétences. Par exemple un niveau de technicité pour une compétence pratique, ou bien un examen certifiant votre niveau en langues (Toefl, Toeic, etc), ou encore des formations ou cours que vous avez suivis et pendant combien d’années. Pour l’informatique, précisez les logiciels maitrisés.

 

2.   Vos activités sportives et artistiques passées et actuelles

Cette catégorie amènera votre futur interlocuteur à s’intéresser à votre personnalité, vos passions, et leur évolution. À noter également que chacune de vos activités vous a apporté des compétences à mentionner à l’oral : un sport d’équipe vous aura appris à travailler en groupe, la danse apporte une certaine rigueur, le dessin de la patience, la photographie le sens de l’observation. Et toutes les activités suivies régulièrement pendant plusieurs années attestent de votre persévérance. En résumé, vous pouvez ainsi améliorer votre image même professionnelle au travers de ces activités.

Conseil pratique : là encore soyez honnête sur votre niveau et n’inscrivez que les activités que vous avez aimées. Ne dites pas que vous êtes passionné de danse si vous avez suivi quelques années de cours par obligation. En effet vous devrez à l’oral être amené à en parler, développer ce qui vous plaît dans une de vos activités citées. Vous pourrez difficilement tricher surtout si vous avez en face de vous un réel aficionado de l’activité en question.

 

3.   Votre appétence culturelle

La curiosité et l’envie d’apprendre sont des réels atouts pour donner envie à un employeur de vous embaucher ou à une école de vous recruter. Alors n’hésitez pas à mentionner les thèmes culturels qui vous plaisent : les expositions, la littérature, l’actualité, l’histoire, etc. Attention cependant à ne pas mentir sur ce point, il sera fort probable que votre jury vous pose des questions à ce sujet et il vous faudra être suffisamment renseigné.

Conseil pratique : si vous avez noté que vous aimez les expositions, préparez ce point avant de passer un oral. Réfléchissez aux expositions que vous avez vues récemment, à celles en cours que vous voudriez voir. Documentez-vous ! Il en va de même pour l’actualité, la littérature, etc.

 

4.   Votre relation avec le voyage

Les expériences en termes de voyages sont une réelle richesse sur de nombreux aspects : curiosité d’esprit et ouverture sur le monde, découvertes de cultures différentes, amélioration des compétences linguistiques, gestion du budget, du programme et des imprévus. Si vous avez eu l’occasion de voyager, même si ce n’est pas à l’autre bout du monde, mentionnez-le en insistant sur les bénéfices que vous en avez retirés.

Conseil pratique : si vous avez voyagez dans plusieurs pays, pensez à noter uniquement ceux dans lesquels vous avez eu une réelle expérience. Ou bien précisez la durée du séjour. En effet si vous êtes parti un mois avec un sac à dos en Irlande, votre expérience est très différente qu’un week-end avec des copains à Dublin. 

5.   Les petits boulots saisonniers

Vous avez servi dans un café près de la plage, donné des cours de tennis dans un centre de vacances ? Tous ces premiers petits jobs vous donnent l’avantage de l’expérience professionnelle. Ils démontrent votre capacité et votre détermination tout d’abord à chercher et trouver un travail, et ensuite à le mener à bien, et ce depuis un certain temps. Si vous en avez la possibilité, demandez même à votre précédent employeur une lettre de recommandation, ce sera un avantage notable.

Conseil pratique : ne vous survendez pas ! si vous avez servi des cafés dans un bar, ne dites pas que vous avez manager le café. Cela suffit à démontrer votre capacité à « retrousser » les manches, à devoir respecter les horaires, travailler dans un contexte difficile, être en contact avec des clients, pas toujours satisfaits et parfois grincheux, etc. A l’oral pensez à valoriser toutes les compétences et atouts mis en œuvre dans ces expériences.

 

Ne pas oublier …

De nombreuses autres expériences peuvent vous avantager lors de la rédaction de votre CV. Si vous êtes encore jeune et n’avez pas eu l’occasion de travailler « officiellement », il est tout à fait intéressant d’évoquer les diverses activités que vous avez pu entreprendre durant vos études : aide aux devoirs, baby-sittings, ou encore si vous avez été membre d’une association universitaire, humanitaire, etc. Tout cela démontre à nouveau de la motivation, de l’ambition à vous rendre utile, de l’autonomie et de la débrouillardise.

 

Loin d’être un fourre-tout futile, le bas de votre CV est le reflet de votre personnalité. C’est la partie la plus humaine et personnelle, avec laquelle votre futur employeur apprendra réellement de vous. Toutes vos aptitudes et expériences sont intéressantes à citer pour attiser la curiosité de votre interlocuteur. Il voudra peut-être même en savoir plus là-dessus que sur votre formation. En effet, votre jury se souviendra certainement davantage d’une personne qui a su révéler ses passions. Par ailleurs, il ne faut pas oublier d’insister sur les apprentissages retenus et ainsi les bénéfices possibles pour le poste ou l’école que vous espérez obtenir.

A la manière d’Albert Einstein, retenez que « la connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information ».

Retrouver aussi: Top 20 des CV : les conseils de MyCVFactory, partenaire de Yapuka